La Ligue 1 pour se relancer en Equipe de France ?

La Ligue 1 pour se relancer en Equipe de France ?

Arrivés en Ligue 1 en 2015, Lassana Diarra et Hatem Ben Arfa illuminent aujourd’hui notre championnat. Après des années décevantes, leurs bonnes performances actuelles leur ont permis de se refaire appeler en sélection nationale. Ils retrouvent ainsi l’équipe de France après avoir rebondi dans le championnat de France.

D’autres joueurs internationaux ont également tenté de se relancer en revenant en France, parfois avec réussite, parfois avec désillusion.

 

 

Alors que Lassana Diarra et Hatem Ben Arfa se sont fait rappelés en sélection nationale, la Ligue 1 connait d’autres joueurs à la relance.

 

Lassana Diarra et Hatem Ben Harfa : un retour au plus haut niveau


Lassana Diarra est sûrement un des meilleurs joueurs de ce début de saison. L’ancien milieu du Real Madrid, passé par la suite par l’Anji Makhatchkala et par le Lokomotiv Moscou a retrouvé son meilleur niveau au sein de l’OM qu’il a rejoint en début de saison. Milieu récupérateur très actif, il est au coeur du jeu phocéen et dispose de toute la confiance de son entraineur. Après le choc face à Lyon, Michel disait : « Avec Diarra, on a joué à 12, pas à 10 ». Sans club l’an dernier, Lassana Diarra a ainsi retrouvé un niveau digne d’un international, lui qui n’avait plus joué pour la France depuis la saison 2010-2011. Aujourd’hui, Deschamps compte clairement sur lui.

Quant à Ben Harfa, sans club depuis son départ houleux de Hull City en janvier 2015 et un litige avec la FIFA, il a posé ses valises à Nice cette saison et effectue son grand retour dans le championnat français. Avec déjà 7 buts au compteur, il est l’un des protagonistes du très bon de début de saison de l’OGC Nice. Adopté à l’unanimité par les passionnés supporters des Aiglons, il régale également par ses gestes techniques. Rappelé en équipe nationale pour les matchs amicaux contre l’Allemagne et l’Angleterre, il pourrait devenir un homme clé du système de Deschamps s’il arrive à rester régulier et s’il est épargné par les blessures.

 

 

Egalement revenus en 2015, ils vont tenter de les imiter

 

Jimmy Briand

L’international français qui a connu cinq sélections depuis 2008 est revenu dans l’Hexagone, à Guingamp, après un passage à Hanovre. Le néo-trentenaire, qui doit faire oublier au public de l’EAG les départs de Mandanne et Beauvue, effectue pour l’instant un retour convaincant. Auteur notamment de deux retournées acrobatiques magnifiques, il devra cependant être plus décisif pour espérer retrouver Clairefontaine et l’équipe de France.

 

Mapou Yanga-Mbiwa

Acheté à Rome pour 8 millions d’euros, le champion de France 2012 avec Montpellier débarque à Lyon à l’été 2015. Depuis, le défenseur enchaine les contre-performances. Qu’il est loin le temps où il menait Montpellier sur le toit de la Ligue 1 et se voyait sélectionné en équipe nationale. Mapou Yanga-Mbiwa devra retrouver un tout autre niveau pour tenter de se faire rappeler par Didier Deschamps.

 

R é my Cabella

International français à quatre reprises, Rémy Cabella file vers Newcastle après une très belle saison 2013-2014 du côté de Montpellier. Il y est d’abord titulaire avant de sombrer. Son expérience en Angleterre ne dure qu’une saison au cours de laquelle il ne marquera qu’un seul but. En 2015, il rejoint l’OM en prêt avec option d’achat estimée à 8 millions d’euros. Même s’il se dit revivre, Rémy Cabella tarde à retrouver les qualités qui avaient fait de lui un international. Il devra espérer retrouver de sa splendeur pour bouleverser la hiérarchie des milieux offensifs des Bleus, secteur déjà bien fourni.

 

Il faudra également observer comment s’effectue le retour de Diaby à Marseille. Parti d’Arsenal en raison de ses innombrables blessures, l’international français parviendra-t-il à rejoindre son nouveau partenaire d’entrainement Diarra en sélection nationale ? S’agit-il toujours du « joueur type du XXIe siècle »comme le déclarait Laurent Blanc ?

 

 

Avant eux, ils avaient déjà effectué un bon retour

 

Steed Malbranque

En ao û t 2011, Steed Malbranque s engage avec Saint-Etienne. Cette exp é rience va cependant s av é rer de courte dur é e. Le joueur r é silie en effet son contrat apr è s seulement un match. Malbranque va alors conna î tre une p é riode difficile, sans club, il s entraînera pour garder la forme dans l optique de se relancer. C est en 2012, dans son club formateur, l Olympique Lyonnais, que cette relance va avoir lieu. Il devient au fur et à  mesure un cadre du vestiaire et sera appel é  en é quipe de France apr è s une tr è s bonne saison 2012-2013.

 

S é bastien Squillaci

Alors qu’il ne joue qu’un seul match avec Arsenal entre 2011 et 2013, Sébastien Squillaci signe à Bastia en juillet 2013. L’international français va dès lors s’imposer comme le patron de la défense voire même de l’effectif corse, participant largement au parcours des Bastiais en Coupe de la Ligue en 2015 ainsi que dans le maintien en première division de son club la même année.

Déjà sélectionnés en équipe de France une vingtaine de fois, le défenseur français n’arrivera néanmoins pas à retrouver les Bleus. Mais son transfert d’Arsenal à Bastia reste une belle réussite.

 

Laurent Blanc

Cadre d’Aimé Jacquet en équipe de France, Laurent Blanc réalise avec Auxerre le doublé coupe-championnat. Recruté par Johan Cruyff, il s’aventure au FC Barcelone. C’est la deuxième fois que Laurent Blanc s’essaye à l’étranger après une expérience à Naples peu fructueuse. Le résultat sera le même à Barcelone. Il n’est pas titulaire indiscutable et préfère rentrer en France, à Marseille en vue de la Coupe du monde 1998 en France. C’est un succès total qui se terminera par la victoire en finale de la Coupe du monde au stade de France contre le Brésil.

 

 

La Ligue 1 a ainsi souri à certains mais on peut également observer des retours ratés à l’image de Barthez ou plus récemment d’Alou Diarra.

 

Fabien Barthez

Fabien Barthez annonce sa retraite en octobre 2006. Il revient pourtant deux mois plus tard en Ligue 1 avec le FC Nantes qui est en lutte pour le maintien. Mais le courant ne passe pas avec les supporters, il quitte le club avant même la fin de saison. Même si sa carrière internationale était déjà finie, le gardien a vécu une fin de saison cruelle pour un champion du monde de 98. Par ailleurs, les Canaris seront relégués.

 

Alou Diarra

Alou Diarra quitte l’Olympique de Marseille en 2012 pour tenter l’expérience Première League avec West Ham. Ce départ sera un véritable échec. Victime de blessures, il ne joue que trois matchs en première division anglaise. Il tente alors de se relancer en rejoignant le championnat de France et Rennes sous forme d’un prêt en janvier 2013. Il ne parviendra pas à convaincre et retournera de l’autre côté de la manche. Alou Diarra joue aujourd’hui pour le club de Charlton, en Championship (deuxième division anglaise).



Lucas Dureuil


ce site a été créé sur www.quomodo.com