EURO 2016 : Mode d'emploi

EURO 2016 : mode d'emploi

L’Euro 2016 débute dans quelques jours en France et il accueillera 24 équipes, une première depuis la création du Championnat d’Europe, dont la première édition avait eu lieu en 1960, également en France. Pour cette 15e édition, l’UEFA a souhaité réaliser un nouveau système avec plus d’équipes, l’instance anciennement gouvernée par Michel Platini ayant souhaitée que davantage d’équipes participent au tournoi continental. L’ancien système présentant 16 équipes ne permettaient pas à ce que toutes les meilleures équipes participent au tournoi, la zone Europe du football possédant un nombre conséquent de nations de bon niveau. Retour sur l’organisation de l’Euro 2016.


La phase de groupes comportera trois journées et donc toujours quatre équipes par groupes. Cependant, six groupes tiendront place. Les deux premiers seront directement qualifiés pour les 1/8e de finales et les quatre meilleurs troisièmes (sur les six groupes) rejoindront eux aussi la phase finale. Comment seront départagés les meilleurs troisièmes ? Par leur nombre de points pris dans leurs groupes respectifs. Rien concernant des barrages ou des confrontations directes entre ces troisièmes, mais bel et bien entre les équipes de leurs groupes.


Cela peut sembler inégalitaire pour certaines équipes, en plus du tirage au sort des phases de groupe, explications :

Une équipe comme la Suède, imaginons 3e de son groupe E après avoir perdu face à l’Italie et la Belgique dans ce groupe de la mort, pourrait ne pas être qualifié pour la phase finale, pourtant face à une rude adversité. Face à ce cas de figure fictif, un groupe comme le groupe F possède beaucoup moins d’adversité où le Portugal, l’Islande, l’Autriche et la Hongrie figurent. Il pourrait donc y avoir deux équipes peu attractives sur le papier en 1/8e de finales contre une de moins dans un groupe déjà relevé. Bien que ce jugement soit totalement subjectif, qu’une équipe n’est pas forcement meilleure qu’une autre bien qu’elle possède dans son onze Zlatan Ibrahimovic et Kim Kallstrom à la place de Julian Baumgartlinger et Rubin Okotie (joueurs de la sélection autrichienne), cela paraît regrettable dans l’attractivité des affiches et du spectacle de la phase finale. Ce débat n’est qu’une opposition de vision, mais on aurait pu souhaiter une compétition à 32 équipes (du même format que la Coupe du Monde) et que l’UEFA aille jusqu’au bout de son idée d’élargir le nombre de qualifiés pour donner encore davantage de spectacle.

Concernant maintenant la phase finale, l’organisation reste classique : les vainqueurs des 1/8e de finale s’affronteront en suivant le tableau des matchs en ¼ de finale, dont les vainqueurs se retrouveront ensuite en ½ finale puis en finale. Nous avons choisi d’éclaircir un point des plus complexes concernant la composition des 1/8e de finale, nous nous sont demandés quelles équipes s’affronteraient, la position des différents troisièmes selon les groupes étant indéterminables.

L’UEFA a en fait établi un tableau que voici, avec le programme des 1/8e de finales :

mode d'emploi euro 2016 (1).png

Seulement une autre question s’impose : comment déterminer la place de chacun des quatre meilleurs troisièmes dans ces 1/8e de finale ? Nous pouvons remarquer que les adversaires des troisièmes seront les vainqueurs des groupes A,B,C et D. Contre qui vont jouer ces têtes de groupes ? L’UEFA a établi un nouveau tableau (allez savoir comment le comité d’organisation l’a établi) désignant les confrontations entre les meilleurs troisièmes et les vainqueurs des groupes A à D :

mode d'emploi euro 2016 (2).png

Vous l’aurez compris, une organisation assez complexe aura lieu lors de cette Euro, que l’on peut légitimement critiquer, mais l’essentiel reste que toutes ces précisions soient écrites noir sur blanc, que le spectacle soit assuré et surtout… que le meilleur gagne !


Maxime Hérault

création de site internet avec : www.quomodo.com